Biographie

Philippe San Marco à l'Assemblée nationale
  • Ancien élève du lycée Saint Charles (Marseille).
  • Diplômé de l’Institut d’études poli­tiques de Paris.
  • Licencié en droit public.
  • DESS en droit public.
  • Elève offi­cier de réserve à Coëtquidan puis chef de sec­tion d’une com­pa­gnie de com­bat (aspi­rant puis sous-lieutenant) au 67e régi­ment d’infanterie à Soissons.
  • Ancien élève de l’Ecole natio­nale d’administration (ENA), pro­mo­tion Simone Weil.

Expérience dans la fonction publique

  • Membre du corps pré­fec­to­ral de 1974 à 1978 : direc­tion de cabi­net des pré­fets de l’Orne, de la Nièvre, du Val-de-Marne et du Pas-de-Calais.
  • Secrétaire géné­ral de la ville de Marseille de 1978 à 1981.
    Réorganisation com­plète de l’ensemble des ser­vices et ges­tion non clien­té­liste du per­son­nel. Transparence dans l’attribution des mar­chés publics. Application anti­ci­pée de la décen­tra­li­sa­tion (Plan d’occupation des sols, etc.). Coordination de toutes les socié­tés d’économie mixte (urba­nisme, loge­ment, amé­na­ge­ment, trans­ports, etc.). Lancement du déve­lop­pe­ment éco­no­mique et social des quar­tiers nord et réha­bi­li­ta­tion du centre-ville. Création et ani­ma­tion du jume­lage Marseille-Alger.

Responsabilités électives

  • Conseiller muni­ci­pal de Marseille de 1983 à 2014.
    Adjoint au Maire de 1986 à 1989. Délégué aux bâti­ments com­mu­naux et à la pla­ni­fi­ca­tion.
    Vice-président de la Communauté urbaine Marseille Métropole de 2008 à 2014, en charge de la poli­tique de la ville.
    Président de l’Opac (office HLM) des Bouches-du-Rhône, de 1983 à 1987 : 30 000 loge­ments, 600 employés, bud­get de fonc­tion­ne­ment 600 MF, bud­get d’investissement 600 MF, mise en place d’un plan d’entreprise, signa­ture de la pre­mière “Charte des Locataires”.
    Président de Marseille-Aménagement à la suite des élec­tions muni­ci­pales de 2008. Devant l’obstruction orga­ni­sée par le cabi­net du Maire et le direc­teur géné­ral, démis­sion de ces fonc­tions après 6 mois et sai­sine de la Chambre régio­nale des comptes. Des années avant le drame de la rue d’Aubagne, tout y était dit d’un sys­tème toxique qui ne pou­vait débou­cher que sur une catas­trophe.
    À lire : Conseil d’ad­mi­nis­tra­tion de Marseille Aménagement du 18/12/2008 – Philippe San Marco : “Une poli­tique urbaine ne peut pas se limi­ter à la satis­fac­tion des pro­mo­teurs immo­bi­liers et des inves­tis­seurs”.
    À lire : Marseille Aménagement : “Circulez, il n’y a rien à voir” – 04/11/2013.
    Ancien membre du conseil d’ad­mi­nis­tra­tion d’Espace Culture.
  • Conseiller régio­nal de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur de 1981 à 1986.
    Vice pré­sident de la com­mis­sion du plan : coopé­ra­tion Nord-Sud prin­ci­pa­le­ment en Méditerranée.
    Association régio­nale pour le déve­lop­pe­ment de la coopé­ra­tion indus­trielle inter­na­tio­nale (Adeci).
    Association Échanges Méditerranée de coopé­ra­tion décen­tra­li­sée.
    Suivi du Centre d’activités régio­nales du Plan Bleu pour la Méditerranée (Programme des Nations unies pour l’environnement).
  • Député des Bouches-du-Rhône de 1981 à 1993.
    Membre de la Commission des affaires étran­gères (1981–1986) : à ce titre, membre de la délé­ga­tion fran­çaise à l’ONU pour la Conférence sur le désar­me­ment.
    Membre de la Commission des finances, de l’é­co­no­mie géné­rale et du contrôle bud­gé­taire de 1986 à 1988.
    Membre de la Commission des affaires cultu­relles, fami­liales et sociales de 1988 à 1993.
    Rapporteur de la loi sur la mai­trise des dépenses de san­té. Lire le rap­port
    Président de la com­mis­sion d’enquête sur l’affaire dite des « avions reni­fleurs ».
    Rapporteur de la Commission de contrôle de la ges­tion du Fonds d’action sociale en 1990. Lire le rap­port
    Rapporteur des bud­gets des ser­vices de ren­sei­gne­ments.
    Responsable du groupe socia­liste lors de la loi sur la moder­ni­sa­tion des ports. Lire le rap­port
    Membre de la Commission spé­ciale char­gée d’exa­mi­ner les trois pro­jets de loi sur la “bioé­thique” en 1992 et 1993.
    Membre de la Commission d’en­quête char­gée d’é­tu­dier la situa­tion depuis dix ans et les pers­pec­tives d’a­ve­nir de la presse et de l’au­dio­vi­suel en 1992 et 1993.
    Rapporteur de la Commission de contrôle de la ges­tion du Fonds d’ac­tion sociale en 1990.
    Membre de la Commission de contrôle sur le fonc­tion­ne­ment et le deve­nir des pre­miers cycles uni­ver­si­taires en 1991.
    Vice pré­sident de la Commission natio­nale du déve­lop­pe­ment social des quar­tiers de 1981 à 1988.
    Responsable de groupes d’amitié par­le­men­taire : USA, Canada, Cameroun, Algérie, Tchécoslovaquie, Albanie.
    Désigné par l’Assemblée natio­nale aux fonc­tions de pré­sident du Conseil de sur­veillance de la Caisse des dépôts et consi­gna­tions de 1985 à 1986 : Organisme cen­tral char­gé des contrôles et de l’impulsion des acti­vi­tés de la Caisse des dépôts et consignations.

Responsabilités civiques

  • Président fon­da­teur de la Convention citoyenne depuis 2000.
    La Convention Citoyenne a été vou­lue par des femmes et des hommes, enga­gés dans la vie poli­tique, civique ou asso­cia­tive, et dési­reux de se libé­rer des entraves liées aux par­tis poli­tiques tra­di­tion­nels. En par­ti­cu­lier la dénon­cia­tion publique de nom­breuses dérives poli­tiques et morales telles que les ten­dances aux dis­cri­mi­na­tions de cer­tains ou les conduites mafieuses d’autres ont été, dès son ori­gine, consti­tu­tive de cet enga­ge­ment citoyen. Pendant des années, des per­sonnes d’appartenances et de for­ma­tions diverses ont ain­si menées d’im­por­tantes actions dans les nom­breux domaines qui concernent l’ac­tion publique et la citoyen­ne­té : urba­nisme, trans­ports, loge­ments, édu­ca­tion et for­ma­tion, ques­tions cli­ma­tiques et envi­ron­ne­men­tales, déve­lop­pe­ment éco­no­mique, soli­da­ri­té, migra­tions, inser­tion, et enga­ge­ment méditerranéen.
  • Ancien vice-président d’Acim, agence de coopé­ra­tion inter­na­tio­nale en Méditerranée de 2006 à 2018.
  • Ancien vice-président de Finances Méditerranée : réseau de ban­quiers et experts de la finance du nord et du sud de la Méditerranée entre 1991 et 2017 qui tra­vaillait dans le cadre du pro­ces­sus de Barcelone sur la zone de déve­lop­pe­ment euro-méditerranéenne.
  • Ancien pré­sident de l’Adrim (Association pour le déve­lop­pe­ment des rela­tions inter­com­mu­nau­taires à Marseille) de 1983 à 1990 : prin­ci­pale asso­cia­tion char­gée, dans les quar­tiers les plus pauvres de Marseille, de mettre en œuvre une poli­tique d’animation sociale, d’insertion des jeunes et de favo­ri­ser l’intégration des dif­fé­rentes com­mu­nau­tés d’origine étran­gère.
    Voir la vidéo “Adrim : ral­lye de l’insertion, tren­tième anni­ver­saire du FAS (1989)”
  • Ancien Membre du Coppem (Comité per­ma­nent pour le par­te­na­riat euro-méditerranéen des pou­voirs locaux et régio­naux).
    Coppem – Comitato per il Partenariato Euromediterraneo dei Poteri Locali e Regionali

Enseignement

  • 2003 à 2014 : Professeur à l’Ecole Normale Supérieure. Département de Géographie. Responsable des sémi­naires de géo­po­li­tique et de géo­gra­phie urbaine.
  • 1993 à 2003 : Responsable des sémi­naires de géo­po­li­tique à l’Institut des Hautes Etudes de Sécurité Intérieure deve­nu l’Institut des hautes études du minis­tère de l’Intérieur – IHEMI
  • 2002 et 2003 : Participation en au cycle de sémi­naires “Démocratie et ter­ri­toires” orga­ni­sé par le Cessa (Centre d’études en sciences sociales appli­quées) et l’Arene (Appui, recherche, édu­ca­tion pour la négo­cia­tion locale sur les environnements).
  • 2000 : Animation d’un sémi­naire sur le clien­té­lisme (EHESS).
  • 1993 à 2003 : Responsable d’un sémi­naire sur les rela­tions inter­na­tio­nales contem­po­raines à l’Institut d’études poli­tiques d’Aix-en-Provence.
  • 1989 à 1990 : Participation à l’animation d’un sémi­naire de l’École de hautes études en sciences sociales (EHESS) : Les enjeux urbains.
  • 1991 : Participation à l’animation d’un sémi­naire de l’École de hautes études en sciences sociales (EHESS) sur l’économie mon­diale de la drogue.
  • 1986 à 1989 : Chargé de cours de finances à la Faculté de sciences éco­no­miques d’Aix-Marseille.
  • 1974 à 1978 : Enseignant au Centre natio­nal de for­ma­tion des per­son­nels communaux.

Expert-consultant indépendant

  • Assistance aux entre­prises pri­vées et aux col­lec­ti­vi­tés publiques entre 1993 et 2014 dans le cadre de pro­grammes de l’Union euro­péenne : Inde, Russie, Maghreb, Afrique subsaharienne.